L'Horreur politique: L'État contre la société par Olivier Babeau

L'Horreur politique: L'État contre la société

Titre de livre: L'Horreur politique: L'État contre la société

Éditeur: Manitoba Les Belles Lettres

Auteur: Olivier Babeau


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Olivier Babeau avec L'Horreur politique: L'État contre la société

Pourquoi est-il si facile d’augmenter les dépenses de l’État mais si difficile de les baisser ? Pour quelles raisons le domaine de l’intervention publique s’étend-il sans cesse ? Dans quelle mesure les responsables politiques sont-ils influencés par les groupes de pression et déterminés par des objectifs à court terme ? L’administration est-elle au service des populations ou d’elle-même ?
Autant de questions que se posent la plupart des citoyens, frappés par l’inaptitude de l’État à se réformer en même temps que par son incapacité à améliorer la situation économique. Confrontés à un alourdissement constant des prélèvements qui ne parviennent ni à juguler les déficits et l’endettement, ni à enrayer le chômage, ni enfin à rétablir la croissance, les Français soupçonnent confusément l’existence d’un lien entre cette impuissance et les dérives les plus scandaleuses des pouvoirs publics : clientélisme, fonctionnement autarcique des institutions, utilisation du pouvoir et des fonds publics au profit d’intérêts particuliers, décisions absurdes ou inefficaces. Ils ont raison.
Loin du « politique bashing » simpliste, cet essai expose de façon pédagogique les mécanismes des multiples défaillances de l’État et du système démocratique que les sciences politiques et économiques ont su mettre en évidence avec rigueur. À l’heure où la défiance vis-à-vis du système politique est à son maximum en France, il est urgent d’ouvrir les yeux sur la réalité du fonctionnement de la sphère publique. Décrypter ses dérives permet d’esquisser ensuite des réponses concrètes à l’horreur politique qui mine notre démocratie.

Livres connexes

Pourquoi est-il si facile d’augmenter les dépenses de l’État mais si difficile de les baisser ? Pour quelles raisons le domaine de l’intervention publique s’étend-il sans cesse ? Dans quelle mesure les responsables politiques sont-ils influencés par les groupes de pression et déterminés par des objectifs à court terme ? L’administration est-elle au service des populations ou d’elle-même ?
Autant de questions que se posent la plupart des citoyens, frappés par l’inaptitude de l’État à se réformer en même temps que par son incapacité à améliorer la situation économique. Confrontés à un alourdissement constant des prélèvements qui ne parviennent ni à juguler les déficits et l’endettement, ni à enrayer le chômage, ni enfin à rétablir la croissance, les Français soupçonnent confusément l’existence d’un lien entre cette impuissance et les dérives les plus scandaleuses des pouvoirs publics : clientélisme, fonctionnement autarcique des institutions, utilisation du pouvoir et des fonds publics au profit d’intérêts particuliers, décisions absurdes ou inefficaces. Ils ont raison.
Loin du « politique bashing » simpliste, cet essai expose de façon pédagogique les mécanismes des multiples défaillances de l’État et du système démocratique que les sciences politiques et économiques ont su mettre en évidence avec rigueur. À l’heure où la défiance vis-à-vis du système politique est à son maximum en France, il est urgent d’ouvrir les yeux sur la réalité du fonctionnement de la sphère publique. Décrypter ses dérives permet d’esquisser ensuite des réponses concrètes à l’horreur politique qui mine notre démocratie.Pourquoi est-il si facile d’augmenter les dépenses de l’État mais si difficile de les baisser ? Pour quelles raisons le domaine de l’intervention publique s’étend-il sans cesse ? Dans quelle mesure les responsables politiques sont-ils influencés par les groupes de pression et déterminés par des objectifs à court terme ? L’administration est-elle au service des populations ou d’elle-même ?
Autant de questions que se posent la plupart des citoyens, frappés par l’inaptitude de l’État à se réformer en même temps que par son incapacité à améliorer la situation économique. Confrontés à un alourdissement constant des prélèvements qui ne parviennent ni à juguler les déficits et l’endettement, ni à enrayer le chômage, ni enfin à rétablir la croissance, les Français soupçonnent confusément l’existence d’un lien entre cette impuissance et les dérives les plus scandaleuses des pouvoirs publics : clientélisme, fonctionnement autarcique des institutions, utilisation du pouvoir et des fonds publics au profit d’intérêts particuliers, décisions absurdes ou inefficaces. Ils ont raison.
Loin du « politique bashing » simpliste, cet essai expose de façon pédagogique les mécanismes des multiples défaillances de l’État et du système démocratique que les sciences politiques et économiques ont su mettre en évidence avec rigueur. À l’heure où la défiance vis-à-vis du système politique est à son maximum en France, il est urgent d’ouvrir les yeux sur la réalité du fonctionnement de la sphère publique. Décrypter ses dérives permet d’esquisser ensuite des réponses concrètes à l’horreur politique qui mine notre démocratie.