Les Ennemis de l'emploi: Le chômage, fatalité ou nécessité ? par Pierre Cahuc

Les Ennemis de l'emploi: Le chômage, fatalité ou nécessité ?

Titre de livre: Les Ennemis de l'emploi: Le chômage, fatalité ou nécessité ?

Éditeur: Flammarion

Auteur: Pierre Cahuc


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Pierre Cahuc avec Les Ennemis de l'emploi: Le chômage, fatalité ou nécessité ?

Revu et mis à jour par les auteurs, ce livre donne un éclairage entièrement nouveau sur le fonctionnement du marché du travail, la manière de penser le chômage et les politiques pour le combattre. Non, le chômage n’est pas une fatalité liée à la mondialisation et au capitalisme financier ; non, un bon salaire n’est pas toujours l’ennemi de l’emploi ; non, la législation sur les licenciements ne protège pas l’emploi ; non, la formation n’est pas le remède à tous les maux du chômeur ; non, le travail ne se « partage » pas, car il se recompose par d’incessants mouvements de création et de destruction d’emplois.
Voilà ce qu’enseignent les recherches les plus récentes conduites en France et dans de nombreux pays. On n’a pas « tout essayé » pour combattre le chômage. Loin de là. Ce livre traque les ennemis de l’emploi et nous dit comment les abattre.
À sa première parution, en 2004, sous le titre Le Chômage, fatalité ou nécessité ?, l’ouvrage a été salué par une critique unanime et a reçu le prix Mutations et Travail, le Prix européen du livre d’économie, le prix Manpower de l’ouvrage de ressources humaines en 2005 et le prix Zerilli-Marimo de l’Académie des sciences morales et politiques en 2006.

Livres connexes

Revu et mis à jour par les auteurs, ce livre donne un éclairage entièrement nouveau sur le fonctionnement du marché du travail, la manière de penser le chômage et les politiques pour le combattre. Non, le chômage n’est pas une fatalité liée à la mondialisation et au capitalisme financier ; non, un bon salaire n’est pas toujours l’ennemi de l’emploi ; non, la législation sur les licenciements ne protège pas l’emploi ; non, la formation n’est pas le remède à tous les maux du chômeur ; non, le travail ne se « partage » pas, car il se recompose par d’incessants mouvements de création et de destruction d’emplois.
Voilà ce qu’enseignent les recherches les plus récentes conduites en France et dans de nombreux pays. On n’a pas « tout essayé » pour combattre le chômage. Loin de là. Ce livre traque les ennemis de l’emploi et nous dit comment les abattre.
À sa première parution, en 2004, sous le titre Le Chômage, fatalité ou nécessité ?, l’ouvrage a été salué par une critique unanime et a reçu le prix Mutations et Travail, le Prix européen du livre d’économie, le prix Manpower de l’ouvrage de ressources humaines en 2005 et le prix Zerilli-Marimo de l’Académie des sciences morales et politiques en 2006.Revu et mis à jour par les auteurs, ce livre donne un éclairage entièrement nouveau sur le fonctionnement du marché du travail, la manière de penser le chômage et les politiques pour le combattre. Non, le chômage n’est pas une fatalité liée à la mondialisation et au capitalisme financier ; non, un bon salaire n’est pas toujours l’ennemi de l’emploi ; non, la législation sur les licenciements ne protège pas l’emploi ; non, la formation n’est pas le remède à tous les maux du chômeur ; non, le travail ne se « partage » pas, car il se recompose par d’incessants mouvements de création et de destruction d’emplois.
Voilà ce qu’enseignent les recherches les plus récentes conduites en France et dans de nombreux pays. On n’a pas « tout essayé » pour combattre le chômage. Loin de là. Ce livre traque les ennemis de l’emploi et nous dit comment les abattre.
À sa première parution, en 2004, sous le titre Le Chômage, fatalité ou nécessité ?, l’ouvrage a été salué par une critique unanime et a reçu le prix Mutations et Travail, le Prix européen du livre d’économie, le prix Manpower de l’ouvrage de ressources humaines en 2005 et le prix Zerilli-Marimo de l’Académie des sciences morales et politiques en 2006.