Guy Georges - La traque (Documents) par Patricia Tourancheau

Guy Georges - La traque (Documents)

Titre de livre: Guy Georges - La traque (Documents)

Éditeur: Fayard

Auteur: Patricia Tourancheau


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Guy Georges - La traque (Documents).pdf - 34,630 KB/Sec

Mirror [#1]: Guy Georges - La traque (Documents).pdf - 27,148 KB/Sec

Mirror [#2]: Guy Georges - La traque (Documents).pdf - 34,637 KB/Sec

Patricia Tourancheau avec Guy Georges - La traque (Documents)

Surnommé le « tueur de l’Est parisien », Guy Georges a été arrêté en 1998, puis jugé et condamné en 2001 à la perpétuité, assortie d’une période de sûreté de 22 ans, pour le meurtre de 7 femmes. Ce meurtrier multirécidiviste a mis en échec la plus prestigieuse brigade du quai des Orfèvres, la Crim’, durant 7 longues années. Pourtant, les policiers disposaient d’un certain nombre d’indices : trace de pied « égyptien », rituels, portrait robot et même ADN – ce n’est qu’à l’issue de son procès que sera créé le fichier regroupant les empreintes génétiques des déséquilibrés sexuels et personnes liées à des affaires de mœurs. L’enquête a été chaotique et émaillée d’erreurs humaines, en dépit de l’opiniâtreté des services de police. Le sujet reste tabou à la Crim’. Pour connaître le détail de ce dossier, il fallait que le temps passe et la complicité tissée depuis des années par Patricia Tourancheau avec ces hommes de terrain. Ce livre, palpitant et humain, rend hommage à leur métier difficile. Il n’aurait pas voir le jour plus tôt. Patricia Tourancheau met en perspective l’ensemble de la documentation connue sur Guy Georges à travers les récits parallèles des activités de ce dernier et de l’enquête. Elle a suivi son procès, s’est entretenue avec les différents experts psychiatres qui l’ont rencontré, avec les familles, elle a même repris contact avec le tueur en prison.

Livres connexes

Surnommé le « tueur de l’Est parisien », Guy Georges a été arrêté en 1998, puis jugé et condamné en 2001 à la perpétuité, assortie d’une période de sûreté de 22 ans, pour le meurtre de 7 femmes. Ce meurtrier multirécidiviste a mis en échec la plus prestigieuse brigade du quai des Orfèvres, la Crim’, durant 7 longues années. Pourtant, les policiers disposaient d’un certain nombre d’indices : trace de pied « égyptien », rituels, portrait robot et même ADN – ce n’est qu’à l’issue de son procès que sera créé le fichier regroupant les empreintes génétiques des déséquilibrés sexuels et personnes liées à des affaires de mœurs. L’enquête a été chaotique et émaillée d’erreurs humaines, en dépit de l’opiniâtreté des services de police. Le sujet reste tabou à la Crim’. Pour connaître le détail de ce dossier, il fallait que le temps passe et la complicité tissée depuis des années par Patricia Tourancheau avec ces hommes de terrain. Ce livre, palpitant et humain, rend hommage à leur métier difficile. Il n’aurait pas voir le jour plus tôt. Patricia Tourancheau met en perspective l’ensemble de la documentation connue sur Guy Georges à travers les récits parallèles des activités de ce dernier et de l’enquête. Elle a suivi son procès, s’est entretenue avec les différents experts psychiatres qui l’ont rencontré, avec les familles, elle a même repris contact avec le tueur en prison.Surnommé le « tueur de l’Est parisien », Guy Georges a été arrêté en 1998, puis jugé et condamné en 2001 à la perpétuité, assortie d’une période de sûreté de 22 ans, pour le meurtre de 7 femmes. Ce meurtrier multirécidiviste a mis en échec la plus prestigieuse brigade du quai des Orfèvres, la Crim’, durant 7 longues années. Pourtant, les policiers disposaient d’un certain nombre d’indices : trace de pied « égyptien », rituels, portrait robot et même ADN – ce n’est qu’à l’issue de son procès que sera créé le fichier regroupant les empreintes génétiques des déséquilibrés sexuels et personnes liées à des affaires de mœurs. L’enquête a été chaotique et émaillée d’erreurs humaines, en dépit de l’opiniâtreté des services de police. Le sujet reste tabou à la Crim’. Pour connaître le détail de ce dossier, il fallait que le temps passe et la complicité tissée depuis des années par Patricia Tourancheau avec ces hommes de terrain. Ce livre, palpitant et humain, rend hommage à leur métier difficile. Il n’aurait pas voir le jour plus tôt. Patricia Tourancheau met en perspective l’ensemble de la documentation connue sur Guy Georges à travers les récits parallèles des activités de ce dernier et de l’enquête. Elle a suivi son procès, s’est entretenue avec les différents experts psychiatres qui l’ont rencontré, avec les familles, elle a même repris contact avec le tueur en prison.